Covid ou pas, Lapaire Glasses garde les yeux rivés sur l’essentiel : augmenter l’ accessibilité de ses lunettes à ses clients, confinés en dépit de la moindre expansion de la pandémie en Afrique subsaharienne, de l’Est comme de l’Ouest. Et ce, en invitant de nouveaux partenaires à rejoindre le réseau de distribution de la start-up soutenue par Saviu Ventures. 

Comment continuer à livrer des lunettes adaptées aux problèmes de vue des clients lorsque ceux-ci sont extrêmement limités dans leur déplacement et que la plupart des commerces sont fermés ? « La digitalisation de la plupart de nos opérations nous a permis de minimiser l’impact du Covid-19, nos clients ayant toujours la possibilité de choisir un modèle, de consulter nos spécialistes par chat pour bénéficier de conseils, de commander et de payer, explique Jérôme Lapaire, CEO de Lapaire Glasses. Reste le test de vue, seul aspect de notre métier qu’on ne peut faire en ligne. » Quand il s’agit de mesurer la puissance des verres nécessaires, une interaction humaine est en effet indispensable. Toute la palette de solutions mises en place par Lapaire Glasses pour faciliter la réalisation de ce test, qui va jusqu’à l’envoi des équipes du lunettier chez les clients eux-mêmes, a vu son efficacité réduite par les mesures, plus strictes au Kenya ou en Ouganda qu’au Burkina Faso ou au Mali, prises par les pouvoirs publics en lien avec le Covid-19. « Dans ce contexte inédit, nous avons démultiplié nos efforts pour trouver des partenaires en mesure de continuer à assurer l’activité de tests de vue. Les pharmacies étaient le choix évident. » Ainsi, le jeune start-up genevoise a-t-elle lancé un projet pilote de partenariat avec des pharmacies en Ouganda, aussi bien situées en périphérie de Kampala qu’au cœur-même de la capitale. « Ce partenariat avec des pharmacies s’est révélé doublement pertinent : il a permis à nos clients de faire un test de vue, en rencontrant un médecin des yeux ou un pharmacien, tout en créant un relais de sensibilisation aux problèmes des yeux. Un partenariat gagnant-gagnant que nous allons étendre à d’autres régions et pays, se félicite Jérôme Lapaire. »