Pour Odile Moyo, fondatrice de By Odeal et l’une des créatrices de mode de la plateforme Afrikrea, le Covid-19 est un moment de solidarité couplée à une opportunité commerciale.

 

« Quand nécessité fait loi, explique la jeune créatrice, il faut réagir vite. C’est ce que nous avons fait en confectionnant des masques en tissu, pérenne, pour répondre aux besoins des personnels locaux qui manquaient de protection mais devaient continuer de travailler (postiers, Assistants aux personnes, Ehpad…) ». Voilà comment, ne comptant pas leurs heures, en quelques semaines, des couturières solidaires, connectées sur les réseaux sociaux, se sont mis en ordre de marche pour confectionner bénévolement, des masques de tissu, lavables et réutilisables, complémentaires des gestes barrière prônés par les autorités sanitaires.

Encouragée par les autorités publiques, cette initiative palliait tant bien que mal à la pénurie de masques disponibles sur le marché. Ceci en suivant les directives édictées par l’Afnor (Association Francaise de Normalisation) pour encadrer la production de ces masques dits grand public. Au fur et à mesure que le discours officiel confirmait la nécessité des masques et même l’obligation d’en porter en vue du prochain déconfinement, les demandes des particuliers se sont multipliées de façon exponentielle. C’est ainsi qu’Odile a pensé les proposer à la vente dans sa boutique sur Afrikrea. « D’abord locales puis nationales, nos commandes sont venues de partout : Etats-Unis, Belgique, Suisse, et même d’Australie » commente Odile Moyo, qui a déjà vendu quelques centaines de masques au rythme d’une production quotidienne de 30 à 50 masques aux couleurs de l’Afrique. Vendus une dizaine d’euros par unité (frais de port compris), ils sont souvent achetés par pack de quatre en format adultes et/ou enfants. Ceci sans manquer de mettre en garde les acheteurs sur le caractère complémentaire aux gestes barrières. Le choix des tissus utilisés (grammage, tissage) et le mode de confection s’inspirent des recommandations de l’AFNOR pour proposer un masque qui assurer aussi bien respirabilité, confort que la sécurité minimale indispensable. Tenant à demeurer dans l’esprit solidaire de sa démarche, Odile continue à offrir des masques aux personnels nécessiteux et s’engage à reverser un pourcentage des bénéfices de ses ventes à un fond de survie de lutte contre le Covid19 en cours au Cameroun.

« Nous ne pouvons que saluer l’agilité et la réactivité de nos créatrices, qui ont permis de répondre à un besoin au cœur des préoccupations des citoyens dans le monde entier » salue Moulaye Tabouré, fondateur d’Afrikrea.